« Notre proposition de « l'esprit des lieux » part de l'hypothèse que rien n'exprime mieux l'essence d'un lieu que les expériences qu'on y a vécu; que rien ne témoigne du patrimoine invisible comme nos histoires personnelles; que toute exploration se fait autant sur le terrain que dans nos mémoires; et que le documentaire audio, par son intimité directe et l'absence d'image, sert de façon privilégiée la cause de l'immatériel. »